Nouveau au cabinet : la prise en charge médicale globale du vieillissement cutané.
Le docteur Morel a complété récemment  l’offre de soins médicaux du vieillissement cutané, sans passage au bloc opératoire.
Dorénavant, et grâce à l’acquisition de 2 nouveaux appareils, un LEGATO et une Lampe LED, il est possible de corriger la plupart des signes du vieillissement cutané au cabinet. Cette nouvelle technologie s’associe aux traitements actuels, acide hyaluronique et toxine botulique notamment, pour offrir une palette complète permettant de corriger les imperfections cutanées et les signes du vieillissement.

Pour en savoir plus :

En solfège, le « légato »  est un phrasé musical qui consiste à lier entre elles des notes successives de musique, de sorte qu’il n’y ai pas de silence entre elles.
Le Légato utilisé au cabinet médical a la même philosophie : lier la peau pour l’unifier, sans tache ni relâchement.

Comment fonctionne la technologie LEGATO ?
Le traitement commence par la création de très nombreux canaux microscopiques dans votre peau, grâce à l’utilisation d’une radiofréquence ablative. Ces canaux feront office de conduits pour la délivrance de substances (« topiques ») à travers le derme. Ensuite, l'appareil va délivrer de la chaleur (phase thermique de la radiofréquence) au niveau de la partie profonde de la peau, stimulant la création de collagène et d'élastine, essentiels pour une remise en tension de la peau (« effet lissage »), dans les semaines qui suivent le traitement.
Enfin, les topiques sont poussés à travers les micros canaux par pression acoustique (phase utilisant une pièce à main émettant des ultra-sons), délivrant ainsi leurs composés bénéfiques à une profondeur optimale. Ces topiques (sous la forme de gel contenant des actifs tels que peptides, vitamines, acide hyaluronique…) et dont la composition est spécifiquement élaborée en fonction de votre peau, sont appliquées sur la zone traitée.
Ces 3 phases, ablative, thermique et ultrasonique, sont réalisées successivement  dans la séance.

A quoi sert la lampe LED ?
Elle est utilisée juste avant la séance de Légato, et juste après. Ainsi, grâce à son effet apaisant et anti-inflammatoire, elle rend les suites du traitement plus confortables.

À qui est destiné ce traitement ?
À celle et ceux qui présentent des signes de vieillissement cutané d'intensité faible à moyenne ;

Ce traitement est efficace également sur les cicatrices, de type acné, les cicatrices chéloïdes, mais également sur les vergetures, et le relâchement modéré de la peau du ventre et des bras.
Il permet également le traitement du Mélasma (« masque de grossesse »).

Par contre, il n'est pas suffisant pour corriger un grand relâchement de la peau du cou et du visage. Le lifting est le bon traitement dans ce cas.

Comment se passe une séance ?
Prévoyez 1h à 1h30, au cabinet, selon l’étendue des zones à traiter. L'application d'une crème anesthésiante est nécessaire. Pour les plus douillets, l'utilisation de Kalinox* améliore encore le confort.
Un sérum traitant est souvent prescrit pour préparer les zones traitées, 2 à 4 semaines avant.
La séance débute par le passage sous la lampe LED, se poursuit par l'utilisation du Légato et se termine par un nouveau séjour sous la lampe LED.
Prévoyez des rougeurs sur les zones traitées, durant quelques jours, et parfois une desquamation ensuite. L'application d'une crème cicatrisante est préconisée, durant 2 à 3 jours, en relais ensuite avec un sérum traitant.
La période d'éviction sociale est limitée à 2 à 3 jours. Ensuite, vous pourrez camoufler les rougeurs résiduelles avec une BB crème.
Un écran solaire est prescrit pour 15 jours.

 

Quels sont les risques ?
Ce traitement,  bien que réalisé pour des raisons esthétiques, reste cependant un traitement médical, ce qui implique des risques inhérents à tout acte.
Le risque de tache cutanée est possible en cas d’exposition solaire sans protection juste après le traitement.
Des résultats partiels sont possibles, comme un défaut de remise en tension cutanée, ou une tache atténuée seulement. Dans ce cas, votre chirurgien refera le point avec vous, afin d’évaluer l’intérêt d’une séance supplémentaire, ou vous proposer une autre solution (lifting cervico-facial…).
Le ressenti douloureux est variable d’une personne à l’autre. La première phase du traitement (phase de radiofréquence ablative) est très désagréable, voire douloureuse, mais dure peu de temps. L’utilisation de Kalinox* (produit à inhaler,  utilisé dans les services de pédiatrie notamment) peut vous aidez durant cette phase.

Combien de séances sont nécessaires ?
En général 2 séances sont nécessaires, espacées de 6 à 8 semaines (temps nécessaire pour la création de fibres élastiques et collagènes, stimulées par le Légato).
Si le relâchement cutané ou l'altération de la peau sont plus importantes, d'autres séances sont possibles. Chacun choisissant le degré d'amélioration souhaitée, et donc le nombre de séances utiles.
Pour le relâchement de peau plus épaisse (ventre, bras), prévoyez d’emblée 3 à 4 séances.

Le résultat :
Il faut 6 semaines en moyenne pour que le résultat soit atteint complètement (temps pour que la néo-collagénèse soit effective).
C’est donc après 6 à 8 semaines que la seconde séance sera réalisée de manière optimale.
Durant cette période de 6 semaines, vous verrez déjà des résultats très nets sur le teint, plus lumineux et plus unifié, dès que les rougeurs auront disparues (entre 3 et 10 jours selon le phototype solaire et le type de traitement).